top of page
  • Maude

Après le gel, le dégèle

Quoi de neuf ?

Nous avons eu un hiver plutôt neigeux avant Noël, humide et pluvieux au début de l’année, et bien froid en février.  Des températures variant entre -8 et -18 degrés avec une bise décoiffante.  Nous avons heureusement eu de bonnes chaufferettes de 500kg dans l’écurie qui ont réussi à la garder hors gel.  Ouf, car quand l’eau gel, tout devient bien compliqué.  On a eu juste un peu souci un matin, quand il y avait -5 degré dans la halle, le sable commençait à croûter. Mais nous avions anticipé, très peu d’arrosage, et un chouilla de chlorure de magnésium et le tour était joué.

Et maintenant, que nous réserve la météo, pour l’instant, on n’a peu de soleil et beaucoup d’eau, nos chevaux, prennent des bains de boue.  On se réjouit que les parcs se ressuient et que l’herbe commence à pousser.

Sinon, tous les chevaux vont bien, ils sont en forment et ils aiment jouer entre eux, ils se mordent se couratent et passe des longs monuments à ne rien faire, ils se font des gratouilles et ils grignotent le foin dans les râteliers.  Les chevaux ont des besoins beaucoup plus simple que nous les humains!  Nous avons beaucoup de leçon à prendre de nos amis les chevaux.  Ils ne sont ni rancunier ni menteurs.  Ils reflètent toujours la vérité, et ils sont très franc.  J’aime les observer et me poser les questions essentielles de leurs besoins.  Linda Parelli pointe le doigts sur ce qu’est un cheval heureux.  Oui, un ‘Happy Horse’ c’est un cheval qui trouve de la sécurité, du confort et sa dose de jeu avec nous.  Un thème bien passionnant qui nous invitent à devenir un peu plus cheval dans notre attitude.   Et avec notre imagination nous pouvons apporter à nos chevaux bien plus que de juste les laisser sans rien faire dans leur pré.

Nous pouvons développer une vraie relation avec eux, une relation différente que ce qu’ils peuvent avoir avec leurs congénères. Ils savent bien que nous ne sommes pas comme eux mais que nous pouvons les comprendre et devenir un vrai partenaire de jeu.  La relation ne se construit pas en un claquement de doigts, il faut du temps, mais ça en vaut tellement la peine.

C’est un peu comme dans un couple, pour qu’ils durent longtemps, il faut savoir communiquer et se comprendre mutuellement. S’adapter à la situation et prendre du plaisir à chaque situation, le prendre comme un tremplin d’expérience qui va nous aider à toujours aller de l’avant pour atteindre un jour le sommet de la montagne.

Il existe un proverbe qui dit que le bonheur n’est pas une destination mais un voyage.  Je vous invite à faire ce voyage avec vos chevaux 🙂

 


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page